Foot : un joueur de 3e provinciale transféré par erreur au PSG pour 86 millions d’euros

L’info est passée inaperçue, tant les dirigeants du PSG ont tenté d’étouffer l’affaire. Mais notre enquête exclusive a permis de mettre au clair ce qui semble être le plus gros raté de toute l’histoire du football moderne.

Juillet 2015 : le PSG cherche à renforcer sa ligne d’attaque et active la « piste belge », à la recherche de la perle rare. Tous les agents de joueurs du plat pays sont invités à présenter aux recruteurs du club parisien la liste des attaquants dont ils disposent en vitrine. Parmi ces agents figure Jean-Gilbert Sartignole, 78 ans, pensionné des chemins de fer. Depuis qu’il est retraité, il occupe son temps libre à la buvette du FC Blaregnies, un club de troisième provinciale. Il arrondit également ses fins de mois en jouant le rôle d’intermédiaire lors de transferts de joueurs dans la province du Hainaut. Parmi ses hauts faits d’arme : l’arrivée de Roger Büter, un attaquant allemand de 47 ans au Royal Club de La Bouverie, qui lui a permis d’empocher un belle prime, à savoir un bac d’Orval.

Les quelques transferts finalisés par l’entremise de Jean-Gilbert Sartignole lui valent d’être référencé sur la longue liste des agents de joueurs en Belgique. Lorsque le PSG le contacte pour savoir s’il a du renard des surfaces en stock, il envoie au club parisien sa liste de fins limiers, griffonnée sur un carton de bière. Ni une, ni deux, le PSG lui envoie un contrat bien ficelé pour ce que le club parisien prend pour le buteur de l’équipe nationale : Christian Benteke. La somme laisse rêveur : un contrat de 86 millions d’euros, un transfert pour 5 saisons, assorti d’un salaire annuel de 12,7 millions d’euros au profit du joueur. Le contrat est immédiatement signé. Jean-Gilbert Sartignole empoche au passage une prime de 10% sur le contrat, s’offre une Mercedes Classe S et disparaît dans la nature.

Une semaine plus tard, le joueur vendu débarque au Parc des Princes. Et là, le malaise est palpable.

 « J’ai d’abord cru que c’était le nouveau jardinier », se souvient Zlatan Ibrahimovic.

Il faut dire que le transfert le plus cher de l’histoire du football français n’a pas vraiment l’allure d’une star des gazons : affichant 112 kg pour 1,78m, Benteke n’impressionne pas vraiment ses nouveaux co-équipiers. La direction est interpelée, on procède aux vérifications et le pot-aux-roses est découvert. Ce n’est pas le fringant attaquant d’Aston Villa qui vient de débarquer dans la ville lumière mais bien un lointain homonyme… Christian Baintequet.

Du haut de ses 49 ans, l’ex-meilleur espoir du FC Blaregnies affiche un bilan peu réjouissant : un seul but en 32 ans de carrière et un total de 16 minutes de jeu sur les 7 dernières saisons. Opéré de la hanche en 2008 suite à un accident de tracteur, il en garde un handicap qui l’empêche de plier la jambe droite. Il a également perdu l’usage d’un œil après une bagarre dans un dancing en 2011 et présente de sérieux problèmes respiratoires depuis son ablation du poumon gauche. Ajoutons à cela une hernie discale qui lui bloque le dos, un diabète de type 3 et une forme très rare d’allergie au coton.

psg-01

« Lorsque j’ai appris mon transfert, j’y ai vu une chance de relancer ma carrière. Je rongeais mon frein depuis trop longtemps sur le banc de Blaregnies. Mon objectif étant évidemment une sélection avec les Diables Rouges pour l’Euro 2016, » se réjouit Christian Baintequet.

Du côté du PSG, on évite de trop commenter l’affaire. Les services juridiques ont bien tenté d’annuler le contrat, mais sans aucune nouvelle de l’agent du joueur – apparemment parti s’installer en Thaïlande – , impossible de démontrer l’escroquerie devant un tribunal. Jusqu’à preuve du contraire, le transfert reste valable

De son côté, Christian Baintequet profite de sa nouvelle vie parisienne. A moins que la rumeur d’un prêt au Standard soit confirmée dans les prochains jours. Du côté de Blaregnies, les travaux pour la construction d’un nouveau stade de 62.000 places viennent de débuter. Affaire à suivre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s