5 remèdes de grand-père contre la gueule de bois

Comme tout le monde, vous avez pu constater que les célèbres remèdes de grand-mère contre la gueule de bois présentent une efficacité toute relative. Boire le jus de cuisson d’un artichaut ou une infusion de feuilles de vignes n’a jamais aidé à faire passer un mal de crâne de force 8 sur l’échelle de Richter. Plus radicaux que les recettes de grand-mère, les remèdes de grand-père plaident pour une approche frontale du problème. Contre les cheveux qui poussent à l’intérieur, l’estomac à l’envers et la langue en queue de castor, faites confiance à papy Gaston. Testé et approuvé.

03-drunk-urinal

Conseil n°1: bourrez-vous la gueule

C’est bien connu: la gueule de bois n’est autre qu’une vilaine sensation de manque. Mal au crâne au saut du lit? Débouchez donc une bouteille et faites-vous plaisir. L’effet devrait s’estomper au bout de deux lampées. La preuve que ça marche? Remettez le couvert le lendemain, et encore le surlendemain. Vous verrez que les bénéfices de l’alcoolisme sont infinis.

Le plus de papy  Gaston: « Finissez les verres de la veille. Le champagne sans bulle, c’est encore meilleur tiède. »

Conseil n°2: mangez lourd et gras

Si votre système digestif joue à l’ascenseur, n’hésitez pas à combattre le mal par le mal. Assommer votre estomac sous des pelletées de graisse vous fera rapidement oublier les relents de Pineau des Charentes et de Calvados. Nous vous conseillons les plats en -ette: raclette, tartiflette, galettes.

Le plus de papy  Gaston: « N’oubliez pas d’arroser le tout d’un verre de rouge qui a passé la nuit sur la nappe. »

Conseil n°3: prenez de la drogue

Suivant le principe qu’on ne peut pas éprouver deux sensations divergentes simultanément, l’usage de drogues dures relèguera votre gueule de bois au rang de vilain souvenir. Cocaïne, amphétamines, LSD… rien de bien compliqué à trouver. Jetez donc un oeil dans le cartable du gamin.

Le plus de papy Gaston: « Prenez-les toutes en même temps. Avec un verre de Porto. »

Conseil n°4: évitez de dormir

Vous aussi, vous avez remarqué que la gueule de bois ne frappe que le lendemain? Pendant que vous dansiez la Salsa du Démon sur la table, la cravate sur la tête, vous n’aviez rien vu venir. Et puis le lendemain, vers 14 heures du matin, chaque son devient une douleur insupportable pour votre boîte crânienne qui s’est transformée en caisse de résonance. Selon grand-père, l’explication est évidente: c’est le sommeil qui provoque la gueule de bois. Dès lors, rien de plus simple: veillez toute la nuit. Pas de lendemain, pas de lendemain difficile. L’équation est simple.

Le plus de papy Gaston: « Pour vous maintenir éveillé, avalez un gin tonic toutes les heures. »

Conseil n°5: reprenez immédiatement le volant

Comme le disait si bien grand-père: « Je préfère rentrer tant que je suis encore bourré. » Reprendre immédiatement la voiture vous aidera en effet à fixer votre concentration. En stimulant une activité cérébrale, vous éliminez plus rapidement les vapeurs d’alcool qui vous masquent la vue. Si vous attendez quelques heures avant de prendre place sur le siège conducteur, vos tremblements risquent d’entraver la souplesse de vos mouvements.

Le plus de papy Gaston: « Gardez toujours une fiole de Genépi dans la boîte à gants pour les longs trajets. »

Cet article est dédié à la mémoire de papy Gaston (1924 – 1953), décédé tragiquement dans un accident de la route, alors qu’il rentrait de l’hôpital où il venait d’apprendre qu’il était atteint d’une cirrhose.  

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s