Budget: les 3,2 milliards manquants retrouvés dans les poches de Salah Abdeslam!

C’est donc bien dans les poches de Salah Abdeslam, capturé ce vendredi, que le gouvernement de Charles Michel a trouvé les 3,2 milliards d’euros qui manquaient pour combler le trou du budget fédéral. Et pas seulement… Récit d’un week-end complètement fou qui a fait taire toutes les critiques adressées au Premier Ministre.

Au sein du gouvernement de Charles Michel, l’ambiance est à l’euphorie. Se rendant hier au Conseil des Ministres, Charles Michel était suivi par plusieurs milliers de citoyens qui l’accompagnaient en chantant « Il est vraiment, il est vraiment, il est vraiment phénoménal !!! » A peine arrivé au 16 Rue de la Loi, le Premier Ministre a demandé aux journalistes venus l’interroger sur le trou de 3,2 milliards d’euros dans le budget fédéral de bien vouloir s’écarter pour laisser passer les enfants venus lui demander une photo ou un autographe.

Il a ensuite entamé un stage diving sous les acclamations de la foule en délire qui reprenait en choeur les chants lancés au mégaphone par le ministre de l’Intérieur Jan Jambon, debout sur un blindé de l’armée belge, képi fièrement vissé sur le crâne :

« Merci Jambon ! Merci Charlot ! Merciiiii !!! »

« Salah ! Salaud ! Le peuple aura ta peau ! »

« Budget,si tu savais… Tes milliards-euh… Tes millards-euh… Budget, si tu savais, tes milliards, où on se les met !!! »

Le bain de foule a duré plus d’une heure avant d’enfin ouvrir le conclave budgétaire. Les Ministres sont entrés dans la salle en faisant la chenille tandis que la sono crachait ses décibels au son de « I will survive » de Gloria Gaynor, l’hymne des Bleus champions du monde en 1998.

La réunion n’aura finalement duré que 7 minutes. Le temps pour Théo Francken de lancer le mouvement: une chorégraphie qui lui tient à coeur et qui consiste à retourner les chaises, avancer par petits bonds en chantant d’étranges refrains dans la langue de Goethe.

A la sortie de la réunion, Charles Michel est de nouveau entré en communion avec son public: « Bip-bip? Wéééééé ! Bip-bip? Wééééé! » Jan Jambon a repris le mégaphone, invitant la foule à scander avec lui le nom de Salah Abdeslam.

« Salah Abdeslam ! Salah Abdeslam ! Salah Abdeslaaaaaaaam ! »

Les journalistes ont quand même pu se frayer un chemin et tendre leur micro à un Premier ministre en transe:

Où avez-vous trouvé les 3,2 milliards d’euros qui manquent au budget fédéral? Où sont passés les centaines de millions nécessaires pour terminer les travaux du RER? Qui va rembourser les 700 millions d’euros de cadeaux fiscaux consentis à 36 multinationales?

Réponse en choeur: Salah Abdeslam !

Nos confrères de la presse écrite présents sur place n’en reviennent pas: c’était donc bien Salah Abdeslam qui était à l’origine de tous les problèmes de ce gouvernement. On a d’ailleurs également retrouvé chez lui les 50 kilomètres de voie ferrée qui manquent pour terminer le RER jusque Nivelles, mais également un pot de Nutella qui pourra servir à reboucher les fissures des cuves des centrales nucléaires de Doel 1 et Doel 2. « Mais quel salopard » nous glisse un confrère de SudPresse.

Et dire qu’on a failli croire qu’on était gouverné par des incompétents, alors que c’était Salah Abdeslam qui cachait tout ça chez lui.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s