Bruxelles: épidémie de syphilis après l’apparition d’un Pokemon rare dans la Rue d’Aerschot

Plusieurs hôpitaux bruxellois lancent un véritable cri d’alarme: une centaine d’adolescents de la capitale se sont présentés aux urgences avec d’imposantes pustules au niveau des parties génitales. Le diagnostic est formel: il s’agit d’une recrudescence de syphilis qui frappe les boutonneux. Une enquête menée par le SPF Santé Publique a révélé que toutes les personnes infectées avaient été présentes le même jour dans la Rue d’Aerschot à Bruxelles, célèbre pour ses néons roses. L’objet de leur visite n’était pas à proprement parler le lèche-vitrine mais bien la chasse aux Pokemon, après l’apparition d’un spécimen particulièrement rare. Il semblerait toutefois que de nombreux individus aient saisi l’occasion pour faire un peu de shopping, profitant ainsi de la dernière semaine de soldes.

Le Docteur Riviera, chef du service des urgences de l’hôpital St-Bart à Bruxelles, se monte néanmoins rassurant:

« Si les symptômes se manifestent, il n’y a aucune raison de céder à la panique. Il suffit de se rendre aux urgences les plus proches. Le patient reçoit alors un anti-douleur extrêmement puissant. De la sorte, il ne ressent aucune douleur lorsque nous pratiquons l’ablation du membre infecté. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s