Jeux Paralympiques: Theo Francken décroche l’or au triple sot

maxresdefault

Et hop! Encore une médaille pour la Belgique! Notre champion national Theo Francken a décroché l’or aux Jeux Paralympiques de Rio au triple sot. Cette discipline était présentée pour la première fois cette année aux Jeux: c’est une compétition ouverte aux athlètes réputés entièrement valides, mais au sujet desquels un doute persiste.

Pour le triple sot, chaque pays envoie ses meilleurs poulains issus du monde des athlètes valides. Un jury évalue alors leurs capacités mentales et intellectuelles à l’aide de trois épreuves, d’où le nom du « triple sot ». Cette année, la délégation belge a écrasé la concurrence, en raflant les trois médailles: l’or pour Theo Francken, l’argent pour Alain Destexhe et le bronze pour Laurent Louis.

Theo Francken a impressionné le jury dès la première épreuve, sur le tarmac de l’aéroport de Rio de Janeiro. A peine arrivé sur le sol brésilien, le secrétaire d’Etat à l’Asile et aux Migrations a piqué une colère noire en croisant la délégation afghane. Ni une, ni deux, il a affrété un avion spécial pour remballer tout ce joli monde dans son pays, sans même laisser le temps aux athlètes afghans de récupérer leurs bagages. Après avoir passé cette première épreuve, le nationaliste flamand s’est félicité de son état de forme :

« Malgré le jetlag, il faut rester concentré. Dès que j’ai vu ces barbus avec leurs femmes voilées à qui il manquait un bras ou une jambe, j’ai compris qu’ils venaient ici pour profiter de la sécurité sociale et instaurer la charia. Je suis immédiatement intervenu: retour à la case départ. Pas de ça chez nous! »

Dès la deuxième épreuve, Theo Francken a creusé l’écart sur ses poursuivants. Alors qu’il assistait aux compétitions d’aviron, il a immédiatement repéré la délégation irakienne qui tentait de passer la ligne d’arrivée. En leur jetant des cailloux, il a pu couler leur bateau et les empêcher de gagner la rive.

« Quatre bronzés sur un si petit bateau… On ne me l’a fait pas à moi! Allez hop: retour au pays! »

Il restait une épreuve pour maintenir son avance. Une formalité pour l’ami des anciens nazis qui a de nouveau impressionné le jury. Pendant la compétition de tir, il a fait intervenir l’armée pour évacuer tout un stade. La médaille était assurée, quelques heures à peine après son arrivée au Brésil.

Le jury a tenu à féliciter le sportif qui avait visiblement soigné sa préparation:

« Theo Francken donne ses lettres de noblesse au titre de triple sot. »

Très déçu, le député bruxellois Alain Destexhe échoue sur la deuxième marche du podium. L’ancien député Laurent Louis s’empare quant à lui du bronze. Mais une polémique a éclaté, l’accusant de dopage. Selon plusieurs observateurs, ce dernier montrait en effet déjà de lourds signes de déficience intellectuelle bien avant le début des épreuves. Si l’information était confirmée, Laurent Louis pourrait être radié à vie de toute compétition.

Cette polémique vient s’ajouter à celle qui avait déjà émaillé le choix des représentants belges. Le président du Parti Populaire Mischael Modrikamen estimait en effet mériter sa chance pour décrocher le titre du triple sot. La fédération l’avait tout simplement oublié à l’aéroport de Zaventem. « On m’oublie toujours, ça devient fatigant à la fin » a commenté M. Modrikamen qui aura tout le loisir de s’illustrer dès la prochaine édition, son talent n’étant plus à démontrer.

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s